Livraison GRATUITE en Belgique dès 85€ d'achat.

Connaissez-vous vraiment l’histoire du Manneken Pis ?

Alors que le Manneken Pis est un heureux quadruple-centenaire depuis peu, on revient aujourd’hui sur son histoire, sa symbolique ainsi que quelques légendes qui lui sont associées.

Le plus vieil habitant de Bruxelles

Manneken pis pipi Bruxelles statue bronze

On retrouve pour la première fois trace de notre « petit bonhomme qui pisse » dans un texte administratif datant de 1451, originellement composée de pierre. Ce n’est cependant qu’en 1619 que la statue de bronze haute de 55,5 cm est sculptée par Jérôme Duquesnoy l’Ancien, ce qu’on considère encore aujourd’hui comme son acte de naissance. A l’origine, son rôle était de l’ordre sanitaire et visait à distribuer de l’eau aux villageois. Notons tout de même que certains tendent à confondre le Manneken Pis avec la fontaine du petit Julien (Juliaenkensborre), datant elle de 1388, et étant une fontaine bien distincte.

Plutôt assaut ou sorcière ?

Concernant la symbolique associée à la statuette, elle représente l’humour caractéristique, bon enfant et irrévérencieux qui est si cher aux habitants bruxellois. Néanmoins, nous sommes en droit de nous demander : d’où vient donc cette idée d’un petit bonhomme qui fait pipi debout ? Deux légendes principales existent à ce sujet. 

La plus célèbre raconte qu’un petit garçon aurait sauvé Bruxelles alors que la ville était assiégée. L’assaillant voulant faire exploser les murs à l’aide de poudre à canon, le bonhomme qui pisse aurait, semble-t-il, éteint la mèche en urinant dessus.

Une autre histoire raconte que le petit garçon, en raison d’une envie pressante, se serait soulagé contre la porte d’un sorcière. En guise de punition, celle-ci lui aurait jeté un mauvais sort, le transformant à jamais en statue de pierre et le condamnant à garder cette position éternellement.

On vous laisse vous faire votre propre opinion, mais nous, on doit bien avouer qu’on trouve que la première histoire a du charme 😉.

Au voleur !

Au cours de son histoire, le Manneken Pis a fréquemment été le sujet de vols ou tentatives de vol : 1745, 1747, 1817, 1955 et 1957 et surtout 1965. Lors de celle-ci, la statuette fut brisée et il n’en resta que les pieds. Un an plus tard, suite à un coup de téléphone anonyme, le reste de la sculpture fut retrouvé dans le canal de Charleroi. Depuis lors, c’est en fait une copie que nous pouvons admirer à deux pas de la Grand-Place, la version originale étant précieusement gardée au musée de la ville de Bruxelles.

Une passion pour la mode

Manneken Pis Costume Beige Fleurs

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Manneken Pis possède une garde-robe à en faire pâlir les plus grands « fashion addicts ». Avec pas moins de 1000 costumes à l’heure actuelle, le bambin qui pisse sort habillé environ 130 fois par an. Le tradition remonterait au 17è siècle, lorsque Maximilien II Emmanuel, gouverneur des Pays-Bas espagnols, lui offrit son tout premier costume. Depuis lors, la tradition s’est instaurée et MP a fréquemment reçu des costumes, notamment de Louis XV, en 1747, afin de se faire pardonner d’une tentative de vol commise par ses soldats. La sculpture fût même décorée de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis, ordre honorifique récompensant les officiers les plus valeureux.

Et oui, même nos statuettes de bronze sont exceptionnelles. Décidément, la Belgique n’est vraiment pas un pays comme les autres.

Retrouvez notre Manneken Pis national sur nos t-shirts en vous rendant ici !

Laissez un commentaire

Effectuez une recherche

Panier